Le B.D.A

Le Bureau des Arts de Paris se compose de sept maisons :

  • Maison Peinture et Dessin
  • Maison Sculpture
  • Maison Textile
  • Maison Audiovisuelle et Photographie
  • Maison Musique & Sound design
  • Maison Arts Digitaux
  • Maison Arts Vivants

Chaque maison implique un principe fondamental de porosité et de collaboration visant à encourager la complémentarité des pratiques de chacun.e.

En un mot, le Bureau des Arts apporte l’Opportunité. Cette opportunité est jalonnée en trois temps : recrutement, création et exposition.

Le Bureau des Arts met à disposition différents lieux alternatifs et un atelier équipé dans Paris, afin de faire émuler idées et pratiques, sous la tutelle de ces sept maisons. L’apport de visibilité à des créations ou cocréations se fait à raison d’inscriptions à des festivals, concours et missions – tout au long des cycles de créations.

De façon régulière, le Bureau des Arts de Paris aura le plaisir de voir intervenir bénévolement des professionnels du monde de l’Art, de la Culture et des Sciences, à titre de parrainage.

La première session de création du Bureau des Arts de Paris débutera le 19 septembre 2022. La création
de projets s’établit suivant deux types de format : la création en cycle court et celle en cycle long.

  • La Création en Cycle Court (C3, que nous surnommons la “Cube”) se destine plutôt à des bazardeux.euses¹ prolifiques, qui suivent une tendance d’exploration diversifiante et rapide. Ce format de création se formule de 3 mois au moins, à 6 mois.
  • La Création en Cycle Long (CCL, que nous surnommons la “Clé”) s’adresse davantage à des bazardeux.euses qui souhaiteraient s’investir sur un projet collectif tout au long de l’année ou prolonger le projet entrepris l’année précédente. La Clé s’oriente donc davantage vers une stratégie d’exposition appuyée par des festivals ou des concours. Ce format de création se formule à partir de 6 mois et plus.

¹ Bazardeux.se : nom par lequel nous désignons nos futurs membres

La collaboration humaine et artistique

Peu importe la discipline choisie par le.la bazardeux.euse, le Bureau des Arts a pour vocation d’inclure un principe fondamental de porosité entre chacune d’elles, visant à encourager la complémentarité des pratiques de chacun.une.

La diversité des profils de nos membres, leurs études respectives et cultures personnelles rendent chaque membre unique et permet une Rencontre, artistique – et à plus forte raison, humaine.

Dimension écologique

Une autre des problématiques majeures des générations actuelles, et de celles à venir, se porte sur l’Écologie. Auprès de ce constat évident, le Bureau des Arts observe chaque talent inhéremment à cette dimension, en prenant soin de réduire au maximum son empreinte via des solutions innovantes et proactives. A ce titre, le Bureau des Arts de Paris se donne pour mission d’appréhender sa démarche auprès d’une approche concrète de bioéconomie.

L’Égalité des chances

Une tierce mission serait de contribuer concrètement au programme Egalité des Chances, initié en 2008 par la Fémis et la Fondation Culture & Diversité. Pour ce faire, nous avons pour objectif de travailler en collaboration avec certains REP, REP+ franciliens. Cette action aura pour but de sensibiliser de jeunes lycéens à l’art en le rendant accessible, ainsi qu’en leur rendant accessible l’idée d’un cursus dans de grandes écoles. Cela permettrait, dans un même temps, d’abattre la vision d’un élitisme systématique, et dans l’idéal, de constater une réelle égalité des chances dans le spectre social des universités et des grandes écoles de Paris.

Un coin de table, Henri Fantin-Latour, Peinture à l’huile, 160 × 225 cm, 1872, Musée d’Orsay, Paris

Allotments, David Inshaw, Huile sur toile, 129.5×152 cm, 1988, Collection part.

The weather project, Olafur Eliasson, Installation conçue en 2003 pour le Turbine Hall de la Tate Modern